Le Colisée des Arts Générateur d'événements artistiques

Si c’était…Da Vinci

A l’occasion du 500e anniversaire de Léonard De Vinci, le Colisée des Arts fête l’homme inventeur et créatif, produisant deux spectacles très différents mais tout aussi inspirés. 

L’Opéra2poche vu par Da Vinci

Ici l'intrigue est portée par Léonardo da Vinci, grand maître de la perspective. Grâce à sa dernière invention – les lunettes cybernétiques – il peut se projeter trois siècles plus loin et entrevoir l'avenir. Da Vinci choisit parmi ses futurs compatriotes quelques fameux compositeurs du Bel Canto : Verdi, Bellini et Rossini. Il imagine les scénarios, peint les scénographies, sculpte les personnages et donne vie à l'opéra. En proie à son agitation émotionnelle, il se nourrit du drame où amour, jalousie, tourmente et beauté galvanisent son inspiration et sa créativité.

 

Il se penche sur La Traviata de Giuseppe Verdi, tragédie d'amours déchirantes matérialisée par de grandes envolées lyriques dont la finalité sera la mort. Sur le plan esthétique, il est subjugué par la virtuosité au service du sentiment passionnel.

 

Da Vinci se rend chez Norma de Vicenzo Bellini – son goût pour l'ésotérisme y est assouvi par le paradigme mystérieux de l'œuvre. Le contexte de la Rome envahissant la Gaule en -50 avant J-C le renvoie à sa double allégeance. Il cultive une satisfaction sadique à travers cette histoire d'amour, dont l'ennemi conquérant est condamné à périr dans les flammes.

 

Être profondément complexe, Léonardo est aussi un homme joyeux. Sa vision s'achève sur La Cenerentola, Dramma giocoso, de Gioachino Rossini. Fasciné par le fantastique, il nous montre cette jeune fille roturière exploitée par les siens, incomprise et jalousée par ses sœurs. Tel un enchanteur, il transforme la vie de Cendrillon qui épousera le prince charmant. Grâce à elle, et pour la nuit des temps, toutes les petites filles s'imaginent devenir un jour Cendrillon.

 

Au fil de son épopée visionnaire, Leonardo da Vinci estompe les frontières entre la France et l'Italie, dont les cultures et les histoires s'entrelacent.

Teaser Noces Alchymiques Andalouses

Teaser De Vérone à Paris

La presse en parle

Quatre-spectaclesmagazinesguide-hubert-opera2

Nos spectateurs en parlent

Marie-Claire Monier - Pompertuzat le 29 mai 2018

Ce mois-ci, des proches m'ont offert un très beau cadeau: Une invitation découverte au cabaret du Moulin des Roches de St Orens, pour la représentation de votre spectacle "De Vérone à Paris". Pour une découverte, ce fut une belle rencontre, un enchantement: Découverte de l'opéra2poche et sa vocation innovante. Des acteurs convaincants tant par leur interprétation que leur présence à la scène. La mise en scène offrant un beau voyage d'une soirée au cœur de trois magnifiques opéras. Je garde de cette soirée un souvenir émerveillé et je vais désormais suivre l'actualité de l'opéra2poche afin d'assister à ses futures productions. Encore à vous et votre équipe un très grand merci pour le plaisir engrangé, et tous mes encouragements pour la poursuite de votre démarche de qualité. De tout cœur! 

Michel Barthès - Toulouse le 12 avril 2018

Je sors de votre spectacle enthousiasmé et je tiens à vous le dire sans tarder.Tous les chanteurs, les musiciens qui assurent l'accompagnement, le remarquable comédien, la mise en scène très vivante et le jeu des chanteurs, tout était parfait. Le spectacle m'a paru court tellement c'était intense et beau. Merci pour le bonheur que vous nous faites partager. Merci pour votre initiative d'apporter l'opéra dans des milieux plus accessibles et moins impressionnants qu'une salle officielle d'opéra. Je vous assure de tous mes vœux pour l'avenir de l'Opéra2poche et ses artistes.

Pierre Lavie - Toulouse le 15 avril 2018

Votre idée de condenser en une soirée trois opéras est originale. Je sors enthousiasmé par votre spectacle. Les cinq chanteurs sont excellents et les instrumentistes qui les accompagnent le sont tout autant. En outre, produire ce spectacle dans un lieu populaire tel que le cabaret le moulin des roches est inattendu ce qui rend l'opéra plus accessible que dans une salle officielle d'opéra. Nous y reviendrons, c'est sûr, avec joie. L'Opéra2poche = génial. Tous nos voeux pour l'équipe et la production.

Marie-Thérèse Malik - Toulouse le 14 mai 2018

Moi, l'opéra... Rachël Esmoris...Pour moi l'opéra c'était: "Ferme la porte...Ferme la porte" Et hélas elle reste toujours ouverte. Puis le spectacle de Rachël Esmoris. Je suis saisie par l'atmosphère, l'harmonie, la pédagogie de la découverte, du contour, de la forme. Beaucoup de joie, de sensibilité se dégagent et me gagnent. Rachël Esmoris m'a fait découvrir, voire aimer l'opéra. Merci à elle et aux artistes.